« L’échange est toujours bénéfique »

Walid, Reporter Europe 1, a encadré Sami pendant une semaine

« Sami a vraiment suivi mon travail pendant son stage. Il a découvert le métier de journaliste sous plein d’aspects différents. Lors d’un sujet sur les communes endettées, il m’a observé passer les coups de fil aux mairies, puis on est allés ensemble à Bagnolet pour effectuer des micro-trottoirs sur le terrain. Il a bien constaté que c’était compliqué parfois de trouver des interlocuteurs. Je lui ai aussi fait faire des choses : il a enregistré des papiers d’après des dépêches AFP en se les appropriant sans les recopier.

Au début de la semaine il était plutôt timide et observateur, et au fur et à mesure il posait de plus en plus de questions. Quand on a discuté sur la façon dont on devient journaliste, j’ai été marqué parce qu’il m’a dit qu’il avait de bonnes notes à l’école et que pourtant il envisageait un Bac professionnel comme une évidence. Je lui ai dit que pour être journaliste il fallait un Bac général et j’ai senti cette auto-censure. Du coup si pendant son stage, j’ai pu semer une petite graine, si le stage a servi à ça, et bien c’est cool. Je pense pouvoir dire que Sami a apprécié son stage. J’ai eu son père au téléphone, il était ravi et voulait me remercier pour cette expérience.

Avoir un stagiaire auprès de moi n’a pas été toujours évident parce que je pars parfois en reportage quelques jours, mais au sein de la rédaction nous sommes nombreux, et d’autres collègues ont été ravis de passer une demi-journée avec Sami. On lui a aussi proposé aussi des activités de groupe lorsqu’il y avait plusieurs stagiaires. Ils ont assisté aux conférences de rédaction et aux enregistrements d’émissions. L’idée n’était pas qu’il nous observe toute la journée. Enfin je crois que Sami a compris que si je l’accueillais, c’était autant pour lui, que pour moi. L’échange est toujours bénéfique. »