« On devrait tous avoir le regard d’un jeune sur ce que l’on fait »

Brice, jeune patron dans le domaine de la réalité virtuelle, a accueilli Oualid pour un stage de 5 jours

« On est une petite société qui démarre donc c’était simple d’accueillir Oualid : il a suffi de 2 minutes pour prendre une décision. Oualid, ce qui le branchait c’était la programmation et les jeux vidéos, et nous on navigue dans le monde de la VR (réalité virtuelle). On a pu donc lui montrer les dernières avancées technologiques : ce qui était très précieux pour nous, c’était d’avoir le profil d’un jeune de sa génération né dans les jeux vidéo, qui les a toujours vu comme central dans son quotidien.

C’était drôle de se rendre compte que Oualid qui n’avait même pas d’adresse e-mail était pourtant déjà capable d’écrire des lignes de code. On n’en revenait pas. Quand je lui ai demandé de faire des recherches sur internet, passées les 2 premières occurrences, il pensait que c’était suffisant. Oui, on oublie vite ce qu’est un ado !

On l’a emmené à la Défense pour un rendez-vous à la banque, je crois qu’il a bien plu à tout le monde là-bas.

La vision de notre métier à travers son regard nous a été d’une très grande aide. Ce qui était chouette c’est qu’on avait, des deux côtés, envie de faire bonne figure. Et puis on s’est bien entendu, aller partager un Burger King ça rapproche, et à la fin de la semaine ça chambrait gentiment sur les habitudes de chacun. Je ne connaissais pas l’image qu’il avait de l’entreprise en général mais j’aime à croire que notre petit bureau est un univers qu’il ne soupçonnait pas.

Au final, avoir un stagiaire 5 jours au bureau c’est peu d’investissement et beaucoup de feedback en retour. Je pense qu’on devrait tous avoir le regard d’un jeune sur ce que l’on fait, ça nous permet de garder la tête sur les épaules ;
Nous avons eu 2 stagiaires viensvoirmontaf cette année et nous comptons bien faire pareil l’année prochaine. »